GILLES WICKY

Premier vigneron à découvrir dans le Jura, et sans doute pas le dernier, tellement cette région a à offrir dans le monde du vin naturel. Pour ce premier, je suis donc allé à la rencontre de Chrystelle et Gilles Wicky dans le Sud de cette région viticole, dans le Sud Revermont. 

.

Ils vont nous présenter en vidéo une de leur parcelle de Chardonnay, leur "chouchou" : le Clos de Jerminy. 

.

.

Pourquoi aller là-bas ? Gilles et Chrystelle, je les ai rencontré pour la première fois sur un salon des vins que je vous conseille : le Nez dans le Vert, où se rassemblent la plupart des vignerons bios jurassiens. Un salon qui de par sa qualité rassemble beaucoup de monde, vignerons comme visiteurs ! On en voit dans tous les sens, et c'est magnifique. Etant peu adepte de la prise de note, j'avais simplement écrit sur leur carte de visite : "++, vins très sympas, vignerons aussi" ; ce qui a le mérite d'être court... mais aussi très clair. Je ne garde que les cartes et n'écrit que sur ceux sur lesquels j'ai eu un véritable coup de coeur. 

.

C'était donc une évidence, en route en ce début Octobre vers Sainte-Agnès ! 

---

#1 - Dans les Vignes du Clos de Jerminy

---

---

Si vous suivez un peu les vidéos, vous le savez, la viticulture est le passage le plus important : c'est ici que tout commence. Si le raisin est de qualité, il y a de grandes chances que la vinification se passe bien. A contrario, si le raisin n'est pas sain, peu de chance qu'il parte en fermentation, et il sera alors obligatoire d'ajouter des produits extérieurs. Ceux qui disent que le vin nature se fait en cave se trompe lourdement : il se fait d'abord à la Vigne. 

.

Cela Gilles Wicky l'a bien entendu bien intégré, et il ne pourra d'ailleurs s'empêcher lors de la visite en cave de parler avant tout de ses vignes. Ici, on est dans le Clos de Jerminy, un nom à consonance bourguignonne (c'est vrai qu'on est pas loin). Des Vignes en terrasses sur une pente quand même significative, de la terre rouge sur des marnes bleues, des vignes d'une cinquantaine d'années... c'est ce qui constitue ce Clos. 

.

Gilles Wicky est en bio depuis 2010, après avoir obtenu ses parcelles en 2003. Au début, il donne une grande partie de ses raisins en coopératives, mais embouteille de plus en plus, pour devenir autonome. L'autonomie, c'est une valeur qui lui semble chère. Il utilise un peu de bouillie bordelaise, mais tente de réduire de plus en plus les doses de cuivre grâce à des tisanes. Son envie future, c'est de tester quelques hybrides, censées résister à toutes les maladies. Sinon dans ce Clos, tester quelques légumineuses dans les vignes. 

---

#2 - Dans la Cave

---

---

Quelques marches et nous voilà déjà dans la cave voutée du Domaine de Chrystelle et Gilles Wicky ! Le Clos de Jerminy, pour l'année 2016, est resté 18 mois en élevage dans de vieux tonneaux. Il s'agira ici d'un vin ouillé, qui est une précision qui n'est nécessaire que dans le Jura, mais donc un vin qui ne sera pas oxydatif, pas élevé "sous-voile".

.

Ce Chardonnay sera non filtré, non collé, non levurés (évidemment), et il n'y aura pas du tout de sulfites ajoutés. Gilles Wicky paie une analyse pour pouvoir afficher fièrement "sans sulfites ajoutés" plutôt que "contient des sulfites", une mention obligatoire dès que l'on dépasse 10 mg de SO2 par litre, alors que cette dose peut aller jusqu'à 250 pour un vin blanc traditionnel. 

---

#3 - La dégustation

---

---

"Si c'est pour retrouver du tilleul, autant se faire un tilleul" résume assez bien cette dégustation. Ce qui est bien dans le vin naturel, c'est la diversité des goûts que l'on peut retrouver suivant les différentes parcelles et les terroirs. Les vignes en sélection massale, la forte pente, et la diversité des petits et anciens tonneaux accentue cela. 

.

Le vin est non-filtré donc très légèrement trouble, légèrement perlant à l'ouverture. Il se caractérise par un côté salin et iodé que j'adore personnellement sur les vins blancs, et qui permettra de casser des plats plutôt gras (à base de fromage par exemple). Gilles nous parlera d'une recette de Mont d'Or avec saucisse de marteau qui fait saliver rien qu'à l'écrire. 

.

Servir plutôt frais, ouvrir une heure avant si vous voulez tout de suite avoir un nez ouvert. Un superbe vin, à retrouver dans le Coffret d'Octobre.