Vivien Hemelsdael du Clos des Jarres - Origines 2017

#1 - Dans les Vignes en complantation

Vivien Hemelsdael a créé le Clos des Jarres en 2010, reprenant une partie des vignes de ses parents, qui mettaient les raisins en cave coopérative. Dès le début, il les travaille en bio et en biodynamie, convaincu que pour ne pas modifier ses jus en cave, il doit faire de beaux raisins. 

On est ici dans le Minervois, sur une parcelle en complantation. Il y a 9 cépages différent sur cette parcelle. Les anciens travaillaient comme ça, pour être certains que certains pieds résistent aux maladies. Vivien Hemelsdael nous explique que les différents cépages s'harmonisent. En effet, leur date de maturité sont normalement très différentes, et c'est le cas sur d'autres parcelles. Ici, les différents pieds atteignent leur maturité quasiment en même temps, ce qui permet une vendange en une fois, ce qui est quand même bien pratique. 

On a une majorité de Grenache Gris sur cette parcelle, qui vient tout juste d'être labourré au cheval. Vendanges manuelles, gros tri dans les vignes sur des années compliquées, comme ce fut le cas en 2018 avec une grosse pression du mildiou, d'habitude pas très présent dans la région. 

#2 - La vinification d'Origines 2017 et l'élevage en jarres

A la base, le Clos des Jarres ne s'appelle pas comme ça à cause du type de vinificartion. Non, on est ici sur une route romaine. Vivien Hemelsdael retrouvant souvent des morceaux de poterie, il trouvait que ce nom était pertinent. La vinification en jarres viendra plus tard, avec des essais sur différents cépages, différentes parcelles. De mêmes jus, il essaie les élevages en barriques, en amphores et en cuve. Pour voir les différences, et voir ce que ce type d'élevage apporte. Le but pour Vivien n'est pas de suivre une mode (ce n'était d'ailleurs pas - encore - le cas au début), mais bien d'apporter quelque-chose par cette micro-oxygénation. 

Dans la vidéo ci-dessous, Vivien parlera de la vinification, de son parcours, des difficultés de la vinification nature avec la prise de risques que cela engendre. 

Au final on a un vin très clair et fin, apporté par la moitié de Grenache Gris et les cépages blancs de l'assemblage. 

Un carafage lui fera du bien, et on pourra partir sur des plats libanais faiblement épicés. On est très loin effectivement d'un vin "classique" du Minervois ici. D'ailleurs, Vivien n'a pas souhaité présenté ce vin à l'AOC, car on serait trop éloigné de la typicité. Pourtant, comme il le dit lui-même : un vin de 9 cépages en complantation, cultivés en biodynamie, et non-corrigés avec des ajouts en cave, qu'est-ce qui représenterait mieux le Terroir pourtant ?

Abonnez-vous pour découvrir tous les mois deux nouveaux vignerons

Deux bouteilles de vins bio ou biodynamiques avec peu d'intervention en cave. JusdelaVigne, c'est la seule box de vin dans laquelle vous pouvez voir ce qu'il y a eu les mois précédents, et savoir en avance si ce que vous allez recevoir va vous plaire !


S'abonner L'offrir

Partir à la rencontre des vignerons, recevoir des offres exclusives, recevoir les vidéos de présentation de terroirs
@JusdelaVigne